Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 08:59

G.-Coombland-White-.jpg

 

 

 

Geranium 'Coombland White', découvert à Coombland Nursery, Sussex, Angleterre, est un hybride issu du croisement de G. lambertii 'Swansdown' avec G. traversii var. elegans. Ce cultivar forme un beau dôme de 25 cm de haut ; le feuillage, persistant, est vert nuancé de bronze ; les fleurs rose très pâle à blanches veinées de rose plus foncé avec un petit cœur pourpre couvrent la plante tout l'été. Une pure merveille ! Du fait de ses parents, ce géranium raffiné n'est malheureusement pas vraiment rustique ; un hiver froid et humide lui est souvent fatal ; aussi l'avons-nous planté dans un grand pot en terre cuite, placé dans un endroit chaud et ensoleillé du jardin, que nous rentrons dès les premières gelées. Nous l'avons associé à G. 'Joy', aussi délicat ; tous deux ont des liens de parenté étroits.

Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 08:21
G. 'Orkney Pink'




Geranium 'Orkney Pink' est encore une obtention d'Alan Bremner, issue du croisement d'un hybride de G. traversii  et de  G. sessiliflorum subsp. novaezelandiae 'Nigricans' avec G. x oxonianum. Introduite par Catforth Gardens - la pépinière de Judith Bradshaw aujourd'hui fermée - en 1993, cette délicieuse plante haute de 20 cm forme un somptueux coussin de feuillage gris-vert teinté de bronze ; les tiges rampantes portent de nombreuses fleurs d'un rose pourpre intense avec un centre blanc de l'été jusqu'aux premières gelées. Ce géranium est difficile à conserver car il ne fait pas preuve d'une bonne rusticité ; il exige d'être planté dans un endroit très protégé, à l'abri de l'humidité hivernale. Nous l'avons perdu à plusieurs reprises et le cultivons désormais en pot, en plein soleil.
Repost 0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 08:35
G. 'Mavis Simpson'



Geranium 'Mavis Simpson' est issu d'un semis trouvé aux Royal Botanic Gardens de Kew, Angleterre, et nommé d'après l'employé qui sans doute le découvrit. Ce cultivar, l'une des plus anciennes sélections anglaises, est un croisement entre G. endressii et G. traversii var. elegans. La plante forme un coussin de feuilles soyeuses gris argenté de 25 cm de haut. Les petites fleurs rondes, produites en abondance sur de longues tiges rampantes, ont des pétales rose nacré délicatement veinés de rose plus foncé. Au jardin, cette plante vigoureuse tisse sa trame au soleil, tout l'été jusqu'aux premières gelées, en bordure d'allée, et couvre près d'un mètre carré. Cette petite merveille exige d'être plantée dans un sol bien drainé car elle tolère difficilement l'humidité hivernale.
Ce géranium a reçu un Award of Garden Merit en 2004.
Repost 0
24 août 2008 7 24 /08 /août /2008 16:24
G. 'Tanya Rendall'



Geranium 'Tanya Rendall' est issu d'un croisement entre G. antipodeum 'Black Ice' - lui-même obtenu en croisant G. traversii var. elegans avec G. sessiliflorum subsp. novae-zelandiae 'Nigricans' - et une variété inconnue de G. x oxonianum. Cette jolie plante a été sélectionnée en 1998 par Richard Rendall, dans l'archipel des Orcades, au nord de l'Ecosse, et porte le nom de sa fille. Ce géranium forme un coussin de 15 cm de haut couvert de fleurs rouge magenta avec un œil blanc. Les petites feuilles, bronze foncé lorsqu'elles sont jeunes, deviennent vert olive par la suite. Ce petit hybride bien rustique a une abondante et longue floraison, de mai jusqu'aux gelées. Au jardin, nous l'avons planté en bordure de massif ensoleillé, en compagnie de l'étonnante Campanula 'Pink Octopus'.
Repost 0
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 08:20
G. 'Joy'



Geranium 'Joy' est un croisement entre G. traversii var. elegans et G. lambertii obtenu par Alan Bremner, un jardinier de l'archipel des Orcades, au nord de l'Ecosse. Cette plante exceptionnellement belle a été introduite par Axletree, la pépinière de David Hibberd, et nommée en l'honneur de Joy Jones, co-auteur avec Trevor Bath de The Gardener's Guide to Growing Hardy Geraniums. Ce géranium de 40 cm de haut forme un joli dôme de feuilles marbrées. Les fleurs rose tendre délicatement veinées de carmin se succèdent de juin jusqu'aux gelées. Du fait de la piètre rusticité de ses parents, il nous arrive de le perdre lors d'un hiver froid et humide. Au jardin, nous l'avons installé au soleil ; ses longues tiges se faufilent dans Euphorbia oblongata, en compagnie d'un aconit grimpant, Aconitum hemsleyanum.
Repost 0

Notre Blog

  • : Le blog du Jardin de la Salamandre
  • Le blog du Jardin de la Salamandre
  • Contact